CONTRE LA JALOUSIEAGAINST JEALOUSY
Honoré d'Urfétrans. James Kirkup
Amour ne brûle plus, ou bien il brûle en vain;
Son carquois est perdu, ses flèches sont froissées,
Il a ses dards rompus, leurs pointes émoussées,
Et son arc sans vertu demeure dans sa main.



Ou, sans plus être Archer d'un métier incertain,
Il se laisse emporter à plus hautes pensées,
Ou ses flèches ne sont en nos coeurs adressées,
Ou bien, au lieu d'Amour, nous blessent de dédain.



Ou bien, s'il fait aimer, aimer c'est autre chose
Que ce n'était jadis, et les lois qu'il propose
Sont contraires aux lois qu'il nous donnait à tous.



Car aimer et haïr, c'est maintenant le même,
Puisque pour bien aimer il faut être jaloux.
Que si l'on aime ainsi, je ne veux plus qu'on m'aime.
Love no longer burns -
or rather, it burns in vain;
his quiver is lost,
his arrows flights all ragged,
their fine barbs blunted, his bow

now useless, trailing
from his hand. - Bowman no more
in his precarious
calling, he does aspire now
to higher things, when his darts

will no longer aim
to strike our hearts, thus spurning
all the pains of Love.
So, if we must love, then love
now is quite different from

what love used to be,
and the laws it proposes
are contrary to
those that he did once ordain.
- For loving and hating are now

one and the same thing,
since love now is jealousy -
If to love well, I
must be jealous, Id rather
no one love me any more.

Trans. Copyright © James Kirkup 2003


next
index
translator's next