JE SUIS NÉE D'UN SILENCE ... I WAS BORN OF A SILENCE ...
Amina Saïd trans. Marilyn Hacker
je suis née d'un silence
entre la mer et l'olivier

le mystère d'une étoile errante
me protège de moi-même

je suis née d'un silence
entre la mer et l'olivier
du rythme des vagues
et de l'enfance de la lumière

les mots ont une face visible
qui en cache une autre

au carrefour du poème
quelques-uns résistent
m'exposent au risque de la parole

je suis née d'un silence
entre la mer et l'olivier
du rythme des vagues
et de l'enfance de la lumière
des noces de juillet d'une lune d'été
d'une évidence et d'une question
suspendue au souffle du monde
je m'inscris dans une douloureuse
errance le lieu où je demeure
est toujours une limite

je suis née d'un silence
entre la mer et l'olivier
du rythme des vagues
et de l'enfance de la lumière
des noces de juillet d'une lune d'été
d'une évidence et d'une question
du vol solitaire de l'hirondelle
et d'un astre inconstant

ultime rendez-vous avec soi-même
la mort cratère bouche de feu
où abandonner ses dernières sandales
notre chemin part du soleil
pour rejoindre le soleil
I was born of a silence
between the sea and the olive-tree

mystery of an errant star
protects me from myself

I was born of a silence
between the sea and the olive-tree
of the rhythm of waves
and the childhood of light

words have a visible face
which hides another one

at the crossroads of the poem
some of them resist
expose me to the danger of speech

I was born of a silence
between the sea and the olive-tree
of the rhythm of waves
and the childhood of light
of July's wedding of a summer moon
of an obvious fact and of a question
hanging from the world's breath
I take my place in a sorrowful
wandering the place where I live
is always a border

I was born of a silence
between the sea and the olive-tree
of the rhythm of waves
and the childhood of light
of July's wedding of a summer moon
of an obvious fact and of a question
of a swallow's solitary flight
and of a fickle star

last meeting-place with yourself
death crater fiery mouth
where you leave your last pair of sandals
our path starts from the sun
to return to the sun

Orig. Copyright © Amina Saïd; Trans. copyright © Marilyn Hacker.


next
index
translator's next