ENFANT DU SOLEIL ET DE LA TERRE ... CHILD OF THE SUN AND THE EARTH ...
Amina Saïd trans. Marilyn Hacker
enfant du soleil et de la terre
jusque dans l'ombre du soir que le jour tire à soi
je voyage dans la fibre étirée des nuages
dans la vague qui se joue de moi
à suivre la courbe enfiévrée des étoiles
qui s'éteignent dans l'encre de la mer
je m'endors sur la blancheur des dunes
à l'écoute du souffle des morts
dans les champs d'asphodèles

enfant du soleil et de la terre
je me penche sur le dernier puits de l'île
à l'affût de la danse secrète
des scorpions sous la pierre

bercée par le conte de ma grand-mère
qui ajoute un parfum dans le brasero du patio
je croque le fruit miellé du caroubier
la nuit venue je me penche sur l'écho
que renvoie le fond de la citerne interdite

enfant du soleil et de la terre
j'accompagne mon père dans les jardins de son père
où veillent les oliviers centenaires
je grimpe au mûrier blanc la poulie grince
va-et-vient du chameau à la mémoire longue

enfant du soleil et de la terre
je récite les versets sacrés
seule fille parmi les garçons
assis sur la natte de l'école coranique

enfant du soleil et de la terre
je voyage dans les arabesques des murs
dans le chant pur du rossignol à la cime du citronnier
dans les phrases mystérieuses des livres
dans le rayonnement gris des yeux de ma mère
child of the sun and the earth
until day pulls evening's shadow toward itself
I roam through the thinned threads of clouds
through the wave which frolics with me
following the fevered curve of stars
which burn out in the sea's ink
I go to sleep on the dunes' whiteness
listening to the dead breathing
in their fields of asphodel

child of the sun and the earth
I lean over the last well on the island
to spy on the secret dance
of scorpions under the stone

rocked by my grandmother's story
as she puts a cube of incense on the brazier
I bite into the honeyed carob-fruit
when night comes I bend over the echo
that the forbidden cistern sends back to me

child of the sun and the earth
I go with my father to his father's gardens
where hundred-year-old olive trees keep watch
I climb the white mulberry-tree, the pulley creaks
comings and goings of the long-memoried camel

child of the sun and the earth
I recite the sacred verses
the only girl among the boys
sitting on the woven mat of the Coranic school

child of the sun and the earth
I travel in the walls' arabesques
in the nightingale's pure song at the lemon-tree's crown
in books' mysterious sentences
in my glow of my mother's grey eyes

Orig. Copyright © Amina Saïd; Trans. copyright © Marilyn Hacker.


next
index
translator's next