SONNET POUR HÉLÈNE SONNET FOR HÉLÈNE
Ronsard tr. Thomas D. Le

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant:
Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle.

Lors vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de mon nom ne s'aille réveillant
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serais sous la terre, et phantôme sans os
Par les ombres myrtheux je prendrais mon repos:
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain:
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

When you are old, at night by candlelight,
Sitting by the warm crackling fire spinning,
You will recite my verses marvelling:
Ronsard sang of me as a beauty bright.

There will hardly be any maids,
Half asleep from the day's labor,
Who will not awake on hearing Ronsard
Bless your name with eternal praise.

I will lie in the ground, a boneless ghost,
Reposing in the myrtle's deep shadow,
And you crouching by the hearth an old maid

Will regret my love and your proud disdain.
Heed my word, live now and not tomorrow,
And gather today the roses of life.

Click here 7 for another translation of this poem.

Trans. Copyright © Thomas D. Le


next
index
translator's next