MES YEUX, MES YEUX SONT
LAS ...
MY EYES, MY EYES ARE
TIRED ...
Rainer Maria Rilke trans. Brian Cole


Mes yeux, mes yeux sont las.
Je vois au fenêtre assise
un cheval, une mère, une brise
et les jours qui vont et passent.

Je vois le soir solennel.
Le soir des petites villages.
Il est clos comme une image
couleur d'or et grave comme le miel.

Et puis la nuit s'avance
et prend les places et les rues
et je pleure de mon enfance
et de toutes les nuits perdues.


My eyes, my eyes are tired.
Sitting at the window I see
a love, a mother, a breeze
and the days that come and go.

I see the solemn evening.
Evening in little villages.
It is closed like a gilded
image and heavy like honey.

And then night draws on
and takes over the squares and the streets,
and I weep for my childhood
and all those wasted nights.

Trans. Copyright © Brian Cole 2007


next
index
translator's next