JARDIN SOUS LA PLUIE GARDEN IN THE RAIN
Henri de Régnier trans. Stan Solomons
La croisée est ouverte; il pleut
Comme minutieusement,
A petit bruit et peu à peu,
Sur le jardin frais et dormant.

Feuille à feuille la pluie éveille
L'arbre poudreux qu'elle verdit;
Au mur on dirait que la treille
S'étire d'un geste engourdi.

L'herbe frémit, le gravier tiède
Crépite et l'on croirait là-bas
Entendre sur le sable et l'herbe
Comme d'imperceptibles pas.

Le jardin chuchote et tressaille
Furtif et confidentiel;
L'averse semble maille à maille
Tisser la terre avec le ciel.

Il pleut, et, les yeux clos, j'écoute
De toute la pluie à la fois
Le jardin mouillé qui s'égoutte
Dans l'ombre que j'ai faite en moi.
Outside the window seeps,
Finely and noiselessly, the rain
Across the window pane.
And the cool garden sleeps.

Leaf after leaf, the rain awakes
The dusty tree and slakes
Its green thirst, while the vine
From its coiled sleep unwinds.

The warm gravel drinks its fill,
The grasses tremble, and around,
Deceptive rustling of unreal
Footsteps and their phantom sound.

The garden shudders and the flowers
Whisper together, shy,
While stitch by stitch the showers
Weave earth to sky.

Eyes closed, I listen
To that internal rain
That drips and glistens
Within the garden of my pain.

Trans. Copyright © Stan Solomons 2006


next
index
translator's next