PLUIES 1RAINS 1
Saint-John Persetrans. Denis Devlin
À Katherine et Francis Biddle

Le banyan de la pluie prend ses assises sur la Ville,
Un polypier hâtif monte à ses noces de corail dans tout ce
lait d'eau vive,
Et l'Idée nue comme un rétiaire peigne aux jardins du
peuple sa crinière de fille.

Chante, poème, à la criée des eaux l'imminence du thème,

Chante, poème, à la foulée des eaux l'évasion du thème:

Une haute licence aux flancs des Vierges prophétiques,

Une éclosion d'ovules d'or dans la nuit fauve des vasières
Et mon lit fait, ô fraude! à la lisière d'un tel songe,
Là où s'avive et croît et se prend à tourner la rose
obscène du poème.
To Katherine and Francis Biddle

The banyan of the rain takes hold of the City,
A hurried polyp rises to its coral wedding in all this milk of
living water,
And Idea, naked like a net-fighter, combs her girl's mane
in the people's gardens.

Sing, poem, at the opening cry of the waters the
imminence ofthe theme,
Sing, poem, at the milling of the waters the evasion of the
theme:
High license in the flanks of the prophetic Virgins,

Hatching of golden ovules in the tawny night of the slime
And my bed made, O fraud! on the edge of such a dream,
Where the poem, obscene rose, quickens and grows and
unfurls.

Copyright © Princeton University Press 1971,1977, 1982 - publ. New Directions Publishing Corp.


...buy this book
next
index