VERS DORÉS GILDED VERSES
Gérard de Nerval trans. Timothy Adès

"Eh quoi! tout est sensible!" Pythagore

Homme, libre penseur! te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose?
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l'univers est absent.

Respecte dans la bête un esprit agissant:
Chaque fleur est une âme à la nature éclose;
Un mystère d'amour dans le métal repose;
'Tout est sensible!' Et tout sur ton être est puissant.

Crains, dans le mur aveugle, un regard qui t'épie;
A la matière même un verbe est attaché ...
Ne la fais pas servir à quelque usage impie!

Souvent dans l'être obscur habite un Dieu caché
Et comme un oeil naissant couvert par ses paupières,
Un pur esprit s'accroît sous l'écorce des pierres!

"What! All is sentient!" Pythagoras

Free-thinking Man! No mind on earth but yours?
All matter teems with life and consciousness:
Your freedomís in the powers you possess;
Yet all your schemes omit the universe.

Respect an active spirit in the beast ...
All Nature sees the soul of every flower;
Loveís mysteries in stolid metal rest:
All things are sentient; - You are in their power!

Beware the spying gaze of blind, blank walls:
Matter itself has Intellect attached ...
Let it not be on impious tasks despatched.

Often a God in some dim being dwells,
And, like the new-born eye an eyelid veils,
In the stoneís husk a perfect spirit swells.

Click here 2 for another translation of this poem.

Trans. copyright © Timothy Adès 2009



next
index
translator's next