TRISTESSE TOO BAD
Alfred de Musset trans. Peter Dean
J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaité
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégouté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.
I've lost my strength and lost my joy,
Lost mates and lost spring in my step,
Even lost pride that made me hep,
That made me think I was the boy.

When first with Truth I grew acquainted
I thought she'd be a friend to me;
When I knew her entirely
My view of her was already tainted.

Yet, notwithstanding, she's forever
And those who're gone, returning never,
Down here below have nothing known.

God speaks: an answer he must hear.
The one good left to me down here
Is to have sometimes wept alone.

Trans. copyright © Peter Dean 2004



next
index
translator's next