SE VOIR LE PLUS POSSIBLE... SONNET
Alfred de Musset trans. A.S.Kline
Se voir le plus possible et s'aimer seulement,
Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
Sans qu'un désir nous trompe, ou qu'un remords nous ronge,
Vivre à deux et donner son coeur à tout moment;

Respecter sa pensée aussi loin qu'on y plonge,
Faire de son amour un jour au lieu d'un songe,
Et dans cette clarté respirer librement -
Ainsi respirait Laure et chantait son amant.

Vous dont chaque pas touche à la grâce suprême,
Cest vous, la tête en fleurs, qu'on croirait sans souci,
C'est vous qui me disiez qu'il faut aimer ainsi.

Et c'est moi, vieil enfant du doute et du blasphème,
Qui vous écoute, et pense, et vous réponds ceci:
Oui, l'on vit autrement, mais c'est ainsi qu'on aime.
To see each other truly, to love each other only,
Without deceit, diversion, without shame or lies,
With no desire eluding us, never remorsefully,
To live as one, give the heart to every momentís flight;

To respect all thought as deeply as one plunges in,
To make of love the light of day and not a dream,
And in that clarity breathe freely forever -
So Laure sighed and sang to her lover.

You whose every step touches grace supreme,
Itís you, among the flowers who seem carefree:
That is how one should love, you said to me.

And it is I, old child of doubt and blasphemy,
Who listening, and thinking, make you this reply:
Yes, itís thus one loves, though one lives otherwise.

Trans. copyright © A.S.Kline 2006



next
index
translator's next