CHANSON DITTY
Alfred de Musset trans. Peter Dean
J'ai dit à mon coeur, à mon faible coeur:
N'est-ce point assez d'aimer sa maîtresse?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C'est perdre en désirs le temps du bonheur?

Il m'a répondu: Ce n'est point assez,
Ce n'est point assez d'aimer sa maîtresse;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les plaisirs passés!

J'ai dit à mon coeur à mon faible coeur:
N'est-ce point assez de tant de tristesse?
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse,
C'est à chaque pas trouver la douleur?

Il m'a répondu: Ce n'est point assez,
Ce n'est point assez de tant de tristesse;
Et ne vois-tu pas que changer sans cesse
Nous rend doux et chers les chagrins passés?
I asked the question of my fickle heart:
Should it not be enough to love one's mistress?
And can't you see you lose real happiness
By always looking for a love apart?

He answered me: Enough it cannot be,
It cannot be enough to love one's mistress;
And can't you see past joys will soothe and bless
If for new love we're searching constantly?

I asked the question of my fickle heart:
Should it not be enough to feel such sadness?
And can't you see each step meets pain and stress
When always seeking for a love apart?

He answered me: Enough it cannot be,
It cannot be enough to feel such sadness;
And can't you see past frets grow smooth, regress,
When our new loves we're finding ceaselessly?

Click here 2 for another translation of this poem.

Trans. copyright © Peter Dean 2004



next
index
translator's next