PETIT AIR - IILITTLE AIR - II
Stéphane Mallarmétrans. Christopher Mulrooney
Indomptablement a dû
Comme mon espoir s'y lance
Éclater là-haut perdu
Avec furie et silence,

Voix étrangère au bosquet
Ou par nul écho suivie
L'oiseau qu'on n'ouït jamais
Une autre fois en la vie.

Le hagard musicien,
Cela dans le doute expire
Si de mon sein pas du sien
A jailli le sanglot pire

Déchiré va-t-il entier
Rester sur quelque sentier!
Indomitably had to
As my hopes it launch
Burst on high perdue
With fury and silence,

Voice foreign to the copse
Or by no echo twice
The bird one never hears at all
Another time in life.

The haggard musician,
That expires in doubt
If from my breast not its
Gushed the worse sob out.

Flittered will it all
Stay on some trail!

Click here 2 for another translation of this poem.

Trans. copyright © Christopher Mulrooney 2003


next
index
translator's next