L'APRÈS-MIDI D'UN FAUNETHE AFTERNOON OF A FAUN
Stéphane Mallarmétrans. Alan Marshfield
EclogueEclogue
Le FauneThe Faun
Ces nymphes, je veux les perpétuer.These wood nymphs, they must be prolonged.
Si clair,
So rare
Leur incarnat léger, qu'il voltige dans l'airTheir pretty pinkness that it swerves in the air
Assoupi de sommeils touffus.Drowsy with bushy sleep.
Aimai-je un rêve?
Did I love dreams?
Mon doute, amas de nuit ancienne, s'achèveMy doubt declines, a mass of old night themes,
En maint rameau subtil, qui, demeuré les vraisIn subtle branches which, having survived
Bois mêmes, prouve, hélas! que bien seul je m'offraisAs the true forest, proves my conquest thrived
Pour triomphe la faute idéale de roses.On the idealistic falsity of roses.
Réfléchissons....Let us think ....
Ou si les femmes dont tu gloses
Or say your fantasy imposes
Figurent un souhait de tes sens fabuleux!Its wish upon those females that you gloss.
Faune, l'illusion s'échappe des yeux bleusIllusion, wood-god, like these springs you cross,
Et froids, comme une source en pleurs, de la plus chaste:Runs from the cold blue eyes of the most chaste.
Mais l'autre, tout soupirs, dis-tu qu'elle contrasteBut, you say, there's another, whose sighs raced
Comme brise du jour chaude dans ta toison?Differently, a warm breeze in your fleece?
Que non! par l'immobile et lasse pâmoisonNever! for through the hot narcotic peace
Suffocant de chaleurs le matin frais s'il lutte,Which stifles, if it flutters, the cool dawn,
Ne murmure point d'eau que ne verse ma flûteNo water pours, if not from my flute drawn,
Au bosquet arrosé d'accords; et le seul ventTunefully through the thickets; the only wind,
Hors des deux tuyaux prompt à s'exhaler avantQuick to breathe out its sound before it's thinned
Qu'il disperse le son dans une pluie aride,From my two Pan-pipes in a dry downpour
C'est, à l'horizon pas remué d'une ride,Is, on the skyline's seamless, moveless floor,
Le visible et serein souffle artificielThe visible, serene, artificial cause
De l'inspiration, qui regagne le ciel.Of inspiration, which the sky recalls.
Ô bords siciliens d'un calme marécageI vandalise the shores of Sicily.
Qu'à l'envi de soleils ma vanité saccage, The sun I rival in my vanity.
Tacite sous les fleurs d'étincelles, CONTEZ Wordless, you shores, beneath night's flowers, UNFOLD
"Que je coupais ici les creux roseaux domptés THIS MESSAGE: 'Here I cut the reeds controlled
Par le talent; quand, sur l'or glauque de lointainesBy talent. On glaucous golds of a far haze
Verdures dédiant leur vigne à des fontaines, Of green-stuff, giving vines to fountain sprays,
Ondoie une blancheur animale au repos: A carnal whiteness ripples and is gone.
Et qu'au prélude lent où naissent les pipeauxAnd at the prelude, where the pipes were born
Ce vol de cygnes, non! de naïades se sauve This flight of swans, no - naiads - runs away
Ou plonge. . . . "or dies....'
Inerte, tout brûle dans l'heure fauve
Inert, all burns in the fawn day,
Sans marquer par quel art ensemble détala Not showing how, together and astute,
Trop d'hymen souhaité de qui cherche le la: Such hymen fled, wished by who tuned his flute.
Alors m'évaillerai-je à la ferveur première, Then I'll awaken to the primal blood,
Droit et seul, sous un flot antique de lumière, Alone, erect, beneath night's ancient flood,
Lys! et l'un de vous tous pour l'ingénuité.Lilies! And one of you two honesties.
Autre que ce doux rien par leur lèvre ébruité,A pretty nothing from their lips. A kiss
Le baiser, qui tout bas des perfides assure,That gives soft reassurance of false heart.
Mon sein, vierge de preuve, atteste une morsureMy breast, proved virgin, has been tom apart
Mystérieuse, due à quelque auguste dent;By an august, strange tooth - and shows the bruise.
Mais, bast! arcane tel élut pour confidentSuch sign, arcane, must for its kinship choose
Le jonc vaste et jumeau dont sous l'azur on joue:The great twin reed that to blue skies we play.
Qui, détournant à soi le trouble de la joue,Turning the cheek's throb back upon its way,
Rêve, dans un solo long, que nous amusionsIt dreams, in one long solo, we entertained
La beauté d'alentour par des confusions The wood's surrounding beauty with a strained
Fausses entre elle-même et notre chant crédule; Likeness we gave it to our credulous song;
Et de faire aussi haut que 1'amour se module It dreams - though true love's choired high and long -
Évanouir du songe ordinaire de dosOf making fade from daily fantasy
Ou de flanc pur suivis avec mes regards clos, Of hips and back, which my eyes half-shut see,
Une sonore, vaine et monotone ligne.Their resonating, empty, boring line.
Tâche donc, instrument des fuites, ô maligneTry then, malicious weed, device of fine
Syrinx de refleurir aux lacs où tu m'attends!Flights, by the lakes to bloom, awaiting me.
Moi, de ma rumeur fier, je vais parler longtempsProud of my music, 1 shall always be
Des déesses; et par d'idolâtres peintures,Speaking of goddesses, my idolatrous paint
À leur ombre enlever encore des ceintures:Baring them at the thigh where dark makes faint.
Ainsi, quand des raisins j'ai sucé la clarté,So when I have sucked brightness from the grape
Pour bannir un regret par ma feinte écarté,To shrug griefs off from which I feigned escape,
Rieur, j'élève au ciel d'été la grappe videLaughing, up to the sun I raise the sprig,
Et, soufflant dans ses peaux lumineuses, avideBlowing the tiny skins, mad to be big
D'ivresse, jusqu'au soir je regarde au travers.With drink, till sprigs are veins I peer between.
Ô nymphes, regonflons des SOUVENIRS divers. Nymphs, we'll pump RECOLLECTION up. 'I lean
"Mon oeil, trouant les joncs, dardait chaque encolure My eyes through reeds, grazing the eternal throat
Immortelle, qui noie en l'onde sa brûlure Which drowns its white heat in the swell, its note
Avec un cri de rage au ciel de la forêt; Of rage flung for theforest sky to hear.
Et le splendide bain de cheveux disparaît A splendid pool of hair can disappear
Dans les clartés et les frissons, ô pierreries!In flash and shudderings, oh diamonds!
J'accours; quand, à mes pieds, s'entrejoignent (meurtries I dash there. At my feet conjoined (by bonds
De la langueur goûtée à ce mal d'être deux)Of tiredness with life's dire duality)
Des dormeuses parmi leurs seuls bras hasardeux; Two sleepers rashly hugging arms I see.
Je les ravis, sans les désenlacer, et vole I lift them up, still in their tangled state
À ce massif, haï par l'ombrage frivole, To this massif the shallow shadows hate -
De roses tarissant tout parfum au soleil, Scorched by the sun, by not one rose perfumed.
Où notre ébat aujour consumé soit pareil."Along with day our sporting is consumed.'
Je t'adore, courroux des vierges, ô délice A virgin's rage I love, the fierce delight
Farouche du sacré fardeau nu qui se glisse Of a nude, sacred burden taking flight
Pour fuir ma lèvre en feu buvant, comme un éclair To shun my burning lips that, as the light
Tressaille! la frayeur secrète de la chair: Quivers, swallows her flesh's secret flight:
Des pieds de l'inhumaine au coeur de la timide From feet of helpless nymph to heart of shy
Que délaisse à la fois une innocence, humide Losing her innocence, made humid by
De larmes folles ou de moins tristes vapeurs. Wild tears, or the less pardonable faint.
"Mon crime, c'est d'avoir, gai de vaincre ces peurs 'My crime is, merry, that it put restraint
Traîtresses, divisé la touffe échevelée On these false tears, it cleaved the bushy hair
De baisers que les dieux gardaient si bien mêlée: Of kisses which the gods made such a snare:
Car, à peine j'allais cacher un rire ardent Having to hide my laugh I'd scarcely gone
Sous les replis heureux d'une seule (gardant Beneath the happy suppleness of one
Par un doigt simple, afin que sa candeur de plume (Holding with finger - so her feathery white
Se teignît à l'émoi de sa soeur qui s'allume, Be coloured by her sister's lust alight -
La petite, naïve et ne rougissant pas:) The little one, naïve, though no blush stayed)
Que de mes bras, défaits par de vagues trépas, When from my arms, which little deaths unmade,
Cette proie, à jamais ingrate se délivre This all-ungrateful prey shook herself free,
Sans pitié du sanglot don't j'étais encore ivre."Scorning the sob intoxicating me.'
Tant pis! vers le bonheur d'autres m'entraîneront So, go! Others will drag me, with a tress
Par leur tresse nouée aux cornes de mon front: Knotted around my horns, to happiness:
Tu sais, ma passion, que, pourpre et déjà mûre, My passion, know that bees already thirst
Chaque grenade éclate et d'abeilles murmure;where the ripe, purple pomegranates burst.
Et notre sang, épris de qui le va saisir,Our blood, in love with what will seize on it,
Coule pour tout l'essaim éternel du désir.Flows with desire, a swarm without remit.
À l'heure où ce bois d'or et de cendres se teinte, When gold and cinders tinge the forest heights
Une fête s'exalte en la feuillée éteinte:In the dead leaves a festival excites:
Etna! c'est parmi toi visité de VenusEtna upon you Aphrodite steals,
Sur ta lave posant ses talons ingénus,Upon your lava sets her guileless heels,
Quand tonne un somme triste où s'épuise la flamme.And a sad slumber roars where flames sink low!
Je tiens la reine!I have the queen!
Ô sûr châtiment ...
Sure punishment ...
Non, mais, l'âme
But no,
De paroles vacante et ce corps alourdiSoul void of words and this encumbered clay
Tard succombent au fier silence de midi:Succumb late to the mute pride of midday:
Sans plus il faut dormir en l'oubli du blasphème,Goodbye. I must sleep now. Stretch out, ignore
Sur le sable altéré gisant et comme j'aimeBlasphemy as if parched sand made me more
Ouvrir ma bouche à l'astre efficace des vins!Lovingly drink the effective star of wine.
Couple, adieu; je vais voir l'ombre que tu devins.Couple, I go where you as shades combine.

Click here 2 for another translation of this poem.

Trans. Copyright © Alan Marshfield 2001


next
index
translator's next
VB2 next
VB2 index