LE MAUVAIS JARDINIERTHE EVIL GARDENER
Iwan Gilkintrans. James Kirkup (tanka)
Dans les jardins d'hiver des fleuristes bizarres
Sèment furtivement des végétaux haineux,
Dont les tiges bientôt grouillent comme les noeuds
Des serpents assoupis aux bords boueux des mares.


Leurs redoutables fleurs, magnifiques et rares,
Où coulent de très lourds parfums vertigineux,
Ouvrent avec orgueil leurs vases vénéneux.
La mort s'épanouit dans leurs splendeurs barbares.


Leurs somptueux bouquets detruisent la santé
Et c'est pour en avoir trop aimé la beauté
Qu'on voit dans les palais languir les blanches reines.


Et moi, je vous ressemble, ô jardiniers pervers!
Dans les cerveaux hâtifs où j'ai jeté mes graines,
Je regarde fleurir les poisons de mes vers.
In winter gardens,
bizarre florists furtively
sow harmful plants, whose
stems soon coil like the knots
of drowsed snakes on shores of ponds.

Their perilous blooms,
magnificent, rare, from which
swoon heavy perfumes
proudly open venomous
vases, and death comes flooding

from their barbaric
splendours. - Sumptuous bouquets
destroy sound bodies:
for too much love of their beauty
one sees in their palaces

pale queens languishing!
- Perverted gardeners, I
resemble you - I
too sowed my seeds in ready
brains, and watched their poisons bloom.

Trans. copyright © James Kirkup 2001


next
index
translator's next
VB3 next
VB3 index