From "CANTICLE"From "CANTICLE"
Nicolas Denisottr. Timothy Adès
... Quatre fourches en carré,
L'une sur l'autre penchantes,
Sous un plancher bigarré,
De tous côtés chancelantes,

Étayent les quatre piliers
De ce si tant beau repaire,
Où les anges à milliers
Ont vu la Vierge être mère ...

Tout le plancher de roseaux
Et de paille ramassée,
De torchis et de tuileaux,
D'herbe sèche entrelacée,

Était tout entièrement
Lambrissé en telle sorte,
Qu'on eût dit facilement
Le tout n'être qu'une porte ...

Le froid, l'humide et le chaud,
L'éclair, l'horreur, le tonnerre,
Bref, ce qui tombe d'en haut
Sur les sillons de la terre,

Pouvaient tomber en ce lieu,
En ce lieu sans couverture,
Qui a vu l'enfant de Dieu
Naître d'une créature.
Four forks in a square
propped on one another,
under canopy bizarre
tottering together:

these were pillars four
of the fine abode
where ten thousand angels saw
Virgin motherhood.

All of straw the ceiling
and of gathered rushes,
smear of daub and broken tiling
woven with dry grasses:

so it was devised,
you would say for sure
all that handiwork comprised
nothing but a door.

Thunder flashing bright,
fog and heat and cold,
all that falls from airy height
on the furrowed field:

all hung overhead,
on this roofless room,
that beheld the child of God
born of mortal womb.

Trans. Copyright © Timothy Adès 2003


next
index
translator's next