SONNETSONNET
Charles Crostrans. Peter Dale
J'ai bâti dans ma fantaisie
Un théâtre aux décors divers:
- Magiques palais, grands bois verts -
Pour y jouer ma poésie.

Un peu trop au hasard choisie,
La jeune-première à l'envers
Récite quelquefois mes vers.
Faute de mieux je m'extasie.

Et je déclame avec tant d'art
Qu'on me croirait pris à son fard,
Au fard que je lui mets moi-même.

Non. Sous le faux air virginal
Je vois l'être inepte et vénal.
Mais c'est le rôle seul que j'aime.
Within my fancy I have sited
A theatre - with change of scene,
Palaces magic, forests green,
In which my verse may be recited.

A bit too casually invited,
The leading lady'll sometimes keen
My verses inside-out. I've been,
For want of better, well delighted.

Then I declaim with so much art
Duped, you would think me from the start
By make-up that I'd done for her.

No. Underneath that fake chaste air,
I see the foolish mercenary there
The role itself's what I prefer.

Click here 1 for another translation of this poem.

Trans. copyright © Peter Dale 2002


next
index
translator's next