extrait de la "PETITE GARE INCONNUE
DU PRINTEMPS"
OH WHO HAS NEVER SAID ...
Maurice Chappaztrans. Graham Dunstan Martin
Oh! qui n'a dit une fois:
"Monde, détruis-toi!
petite pomme tavelée de sang
offerte par Eve."
Vous m'inclinez a cet aveu:
que le bonheur est cet instant
de la mort qui dure toujours.
La terre ainsi se savoure,
l'esprit se marie.
L'acte d'amour s'étend à tous les arbres,
toutes les graines, tous les êtres
qui naviguaient dans l'arche.
On a envie du déluge pour s'abreuver
comme d'un filet de source.
Diseurs de vérités:
même les pensées sont de la chair,
même les pensées désirent pourrir.
Oh who has never said:
"World destroy yourself!
little blood-spattered apple
offered by Eve."
You incline me to admit
that happiness is this instant
of everlasting death.
Thus Earth savours itself,
the spirit is wedded.
The act of love extends to every tree,
every seed, every creature
that sailed in the Ark.
We long for the Flood to slake our thirst
like a trickle of spring water.
Tellers of truths:
even thoughts are of flesh,
even thoughts desire to rot.

Copyright © Éditions Bertil Galland; Trans. Copyright © Graham Dunstan Martin 2002



next
index
translator's next