JE SUIS PRISONNIER DE TON VISAGE ... I AM A PRISONER OF YOUR FACE ...
Lucien Becker trans. Christopher Pilling
Je suis prisonnier de ton visage
à la façon dont un mur l'est du miroir.
Pesé par ton regard,
le monde perd son poids de pierres.

Le chant de ton sang sous la peau
est aussi doux à entendre
que celui des graminées
poursuivies par le vent.

Je sais que la mort ne peut rien me faire
tant que tu restes entre elle et moi,
tant que s'allume dans ta chair
le ver luisant du plaisir.

Le couchant tournoie sur chacun de tes ongles
avant d'aller grossir la terre d'une dernière
montagne de clarté
et je peux voir à ton poignet les pas
que ta vie fait pour venir jusqu'à moi.
I am a prisoner of your face
as one wall is of the mirror.
Weighed by the look you give,
the world loses its burden of stones.

The song of your blood under your skin
is as sweet to hear
as the song of grasses
pursued by the wind.

I know death can do nothing to me
so long as you stay between it and me,
so long as the glow-worm of pleasure
keeps coming alight in your flesh.

The setting sun eddies on each of your fingernails
before it goes to swell a last mountain of brightness

and I can see by your wrist the steps
your life is taking to reach me.

Copyright © La Table Ronde, Paris 1997; Trans. Copyright © Christopher Pilling 2004 - publ. Flambard Press


...buy this book
next
index
translator's next