LA RANÇON THE RANSOM (haiku)
Charles Baudelairetr. James Kirkup
L'homme a, pour payer sa rançon,
Deux champs au tuf profond et riche,
Qu'il faut qu'il remue et défriche
Avec le fer de la raison;


Pour obtenir la moindre rose,
Pour extorquer quelques épis,
Des pleurs salés de son front gris
Sans cesse il faut qu'il les arrose.


L'un est l'Art, et l'autre l'Amour.
- Pour rendre le juge propice,
Lorsque de la stricte justice
Paraîtra le terrible jour,


Il faudra lui montrer des granges
Pleines de moissons, et des fleurs
Dont les formes et les couleurs
Gagnent le suffrage des Anges.
To pay his ransom,
Man has two fields - one fertile,
rich, and one bedrock.

These he must tend and
weed with the spade of Reason;
to grow just one rose

to extract but one
ear of corn, he must keep on
watering them with

greying brows' salt tears..
One field is Art, one is love.
To gain favour with

the Judge, when with strict
Justice the last dread day dawns,
he must show for him

barns full of harvests,
and flowers whose beauty gains
the Angels' suffrage.

Trans. Copyright © James Kirkup 2006


next
French index
J.Kirkup index