A SON NEZ ODE TO A NOSE - 1
Olivier Basselin tr. Stan Solomons
Beau nez, dont les rubis ont couste mainte pippe
De vin blanc et clairet,
Et duquel la couleur richement participe
Du rouge et violet


Gros nez! qui te regarde à travers un grant verre
Te juge encor plus beau:
Tu ne ressemble point au nez de quelque lierre
Qui ne beoit que de l'eau
Un coq d'Inde sa gorge a toy semblable porte:
Combien de riches gens
N'ont pas si riche nez! Pour le peindre en la sorte
Il faut beaucoup de temps.
Le verre est le pinceau duquel on t'enlumine;
Le vin est la couleur
Dont on t'a peint ainsy plus rouge qu'une guigne
En beuvant du meilleur


On dit qu'il nuit aux yeux, mais seront-ils les maîtres?
Le vin est guarison
De mes maux; j'ame mieux perdre les deux fenestres
Que toute la maison.
O gorgeous nose bedight
With wine and claret,
So rutilant and ripe
With red and violet.

Nose looming through a glass
Finer by far
Than that of some poor ass
Who drinks but water.

Wattled and luminous,
What wealthy men
Boast such voluminous
Noses magnificent?

Aflame with crimson merry,
Colour of wine,
Redder than is the cherry
With drink so fine.

It hurts the eyes? And so?
Wine is a cure-all
I'd sooner lose the windows
Than house and all.

Click here 2 for another translation of this poem.

Trans. Copyright © Stan Solomons 2006


next
index
translator's next