C'EST LOU QU'ON LA NOMMAITTHEY CALLED HER WOLFIE
Guillaume Apollinairetrans. Christopher Mulrooney
Il est des loups de toute sorte
Je connais le plus inhumain
Mon coeur que le diable l'emporte
Et qu'il le dépose à sa porte
N'est plus qu'un jouet dans sa main

Les loups jadis étaient fidèles
Comme sont les petits toutous
Et les soldats amants des belles
Galamment en souvenir d'elles
Ainsi que les loups étaient doux

Mais aujourd'hui les temps sont pires
Les loups sont tigres devenus
Et les soldats amants et les Empires
Les Césars devenus Vampires
Sont aussi cruel que Vénus

J'en ai pris mon parti Rouveyre
Et monté sur mon grand cheval
Je vais bientôt partir en guerre
Sans pitié chaste et l'oeil sevère
Comme ces guerriers qu'Épinal

Vendait Images populaires
Que Georgin gravait dans le bois
Où sont-ils ces beaux militaires
Soldats passés où sont les guerres
Où sont les guerres d'autrefois
There are wolves of every kind
I know the most inhuman type
My heart let the devil bind
And at his doorstep may you find
Is but a plaything in his gripe

Wolves kept faith in olden years
Like the lapdog sentimental
Fighting men who love the dears
Gallantly remembered tears
And like wolves were more than gentle

But today the times grow dire
Wolves are now all tigerish
And the soldier and the Empire
Caesar turned into a Vampire
Are as cruel as Venus is

I'm sure Rouveyre of what is right
And on my high horse sitting tall
I shall soon go off to fight
Pitiless chaste and with stern sight
Like those warriors Épinal

Sold in Mass-edition pictures
Which Georgin on wood engraved
Where are they those handsome soldiers
Ranks of eld Where are the wars
Where are the wars of yesterday

Trans. copyright © Christopher Mulrooney 2003



next
index
translator's next